0411-84973616 ∕ 13842845526 (微信) _ 威尔乐大连法语 + 留学服务 [email protected]

布莱斯·德·维吉尼亚

Blaise De Vigenère

 

布莱斯·德·维吉尼亚(法语:Blaise De Vigenère,1523年8月5日-1596年),法国外交官、密码学家。维吉尼亚密码以其名字命名,但实际上并非他的发明。

维吉尼亚出生于法国圣布尔善市(Saint-Pourçain-sur-Sioule)。

17岁时开始了他的外交生涯,直至1570年退休。在职业生涯的前期,他曾作为一个初级秘书参加过沃木斯议会。

24见岁,他来到讷韦尔任职。

1549年、1566年他两次访问罗马执行外交任务。

在这两次旅途中,他阅读了许多密码学书籍并与一些密码学家有过接触。

当他于47岁退体时,他在巴黎向穷人捐出了一年的收入,共1000里弗尔。

在其退休期间,他出版了超过20本书,其中包括:

  • Traité de Comètes
  • Traité des Chiffres ou Secrètes Manières d’Escrire(1586年)
  • Traité du Feu et du Sel(1608年)

在《Traité des Chiffres》一书中,他发明了自动密钥密码,这是一种理论上不可破译的加密算法。维吉尼亚于1596年患喉癌去世。

Blaise de Vigenère, né le 5 avril 1523 à Saint-Pourçain-sur-Sioule et mort le 19 février 1596 à Paris, est un diplomate, cryptographe, traducteur, alchimiste et astrologue français.

Biographie

Il était de famille noble et connue. Son père, Jean, contrôleur ordinaire des guerres, lui fit donner une éducation classique très poussée, l’envoyant pour cela à Paris. L’adolescent en profita avec zèle. Avide de connaissances, il étudiait encore à l’âge mûr, et eut comme maîtres, pour le grec et l’hébreu, Turnèbe et Dorat.

Il connut une existence très mouvementée. Encore tout jeune, il accompagna, en 1545, l’envoyé de France, Louis Adhémar de Grignan, à la diète de Worms. Puis, pendant plusieurs années, il voyagea pour son compte, parcourant en particulier l’Allemagne et la Hollande. Il devint ensuite, à vingt-quatre ans, secrétaire du duc de Nevers, charge qu’il conserva jusqu’à la mort de ce seigneur et de son fils en 1562.

En 1549, il visita Rome au cours d’une mission diplomatique de deux ans et il y retourna en 1566, lorsqu’il y fut nommé secrétaire d’ambassade, y restant trois ans jusqu’en 1569. Pendant ces deux séjours, il lut des livres traitant de cryptographie et entra en contact avec des cryptologues. Enfin, Henri III, qui avait beaucoup d’estime pour lui, le fit secrétaire de sa chambre.

Il fut, entre-temps, quelque peu soldat, et mena une vie très peu exemplaire.

Il mourut d’un cancer de la gorge. Sa tombe est à l’église Saint-Étienne-du-Mont1.

Contributions

« Il estoit, dit l’Estoile, homme tres-docte, mais vicieux2. »

Cependant, ce secrétaire d’ambassade, voyageur de carrière et de plaisir, qui fréquenta les armées et eut une existence dissipée et aventureuse, fut également un homme d’étude prodigieux et un des auteurs les plus féconds de son époque.

Vigenère n’avait guère commencé à écrire qu’à cinquante ans. Ses livres témoignent d’une érudition très vaste, mais lourde, diffuse, encombrée d’occultisme, et mal servie par une plume rude et inélégante. Ils n’en eurent pas moins un succès extraordinaire.

Même si ses traductions, pourtant vantées par ses contemporains, sont d’un style très peu élégant, il a le titre de premier théoricien de la traduction. Il est aussi le seul contemporain à avoir laissé un compte rendu critique des artistes du xvie siècle.

Chiffre de Vigenère

La paternité de ce qu’on appelle le « chiffre de Vigenère » revient plutôt à Giovan Battista Bellaso, qui a publié son travail en 1564.

Le chiffrement présenté par Vigenère en 1586 a toutefois quelques différences avec celui de Bellaso. Bellaso se servait d’une « table réciproque » à cinq alphabets de son invention ; Vigenère en utilisait dix. Bellaso basait son chiffrement sur la première lettre du mot ; Vigenère le basait sur une lettre sur laquelle les correspondants s’étaient mis préalablement d’accord.

Curabitur quis felis libero ut nec elementum sit massa ipsum ut id,